2019 événement

Journée de Jeunesse pour la réconciliation le 22 février à l'Université d'Ottawa - écoles seulement

Les écoles des quatre conseils scolaires d’Ottawa sont invitées. Nous recherchons des écoles pouvant accueillir 4 à 5 étudiants désireux de s’engager dans un projet de réconciliation dans leur école, appartenant à un club de leadership / mentorat ou faisant partie du conseil des étudiants. Un superviseur les accompagnerait. Il est ouvert aux élèves de la 7 e à la 12 e année. Les étudiants doivent apporter un déjeuner.

La Journée de la jeunesse consistera en des ateliers et des activités axés sur la sensibilisation et l'éducation des peuples autochtones, le Défi national et la Réconciliation au niveau communautaire.

Communiquez avec le responsable de l'éducation des Autochtones de votre conseil pour inscrire vos élèves ou envoyez-nous un courriel avec les détails ci-dessous:

Soirée de la série de conférenciers À L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA - OUVERT AU PUBLIC

L'événement en soirée mettra en vedette un conférencier principal sur le "rôle critique des arts dans la réconciliation" avec des présentations pour les jeunes, des performances artistiques et des points saillants du défi national.

Nous remercions nos patrons pour 2019:

Or

Conseil scolaire du district d'Ottawa Carleton

Université d'Ottawa, Faculté d'éducation et Réseau de Savoir sur l'Équité

Platine

Église unie du Canada

Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE)

Supporteurs

ceccelogo-1.png
OCDSB.jpg
RSEKN_final-01.jpg
UCC+white.jpg

 

Événements et activités passés

ACTIVITÉS INDIGÈNES DES CONTES ET DES ACTIVITÉS CULTURELLES À L'ÉCOLE DU PLEASANT PARK

En 2009, les parents et co-fondateurs Margaret Embleton et Tim O'Loan ont lancé des activités de sensibilisation à l'école de leurs enfants.

Cela a conduit à la série de conférences Màmawi Ensemble ...

MT_3rd_Annual_Lecture.jpg

LA SÉRIE DE CONFÉRENCIERS MÀMAWI ENSEMBLE

Issu de la sensibilisation suscitée par les activités de l’école Pleasant Park, la série annuelle de conférences sur les Autochtones a été lancée en 2012 à la demande des parents de l'école pour les impliquer dans davantage d'efforts de réconciliation.

En 2015, la série annuelle de conférences est devenu une initiative multi-scolaire, et bénévole. Il a été rebaptisé Màmawi Ensemble et a présenté un événement d'éducation communautaire avec une période de questions et réponses animée.

Les anciens conférenciers ont été:

2013: Trina Bolman, héritage de l'espoir

Sujet: «Histoire des pensionnats»

2014: Scott Serson Ancien sous-ministre des Affaires autochtones et du Nord du gouvernement fédéral

Sujet: «Mythes, perceptions erronées et réconciliation»

2015: Commissaire Marie Wilson, Commission de vérité et réconciliation du Canada

Sujet: «Le rôle que nous pouvons tous jouer dans la réconciliation»

2016: L'honorable sénateur Murray Sinclair

Sujet: «Le rôle critique de l'éducation dans la réconciliation»

2017: Ministre l'Hon. Carolyn Bennett et l'Hon. Sénateur Murray Sinclair

Sujet: «Répondre aux 9 défis des étudiants»

2018: Max FineDay, directeur exécutif du Canadian Roots Exchange

Sujet: un événement en 3 parties axé sur la réponse aux défis présentés par les jeunes l’an dernier.

Partie 1: Défi national Màmawi Together: être lancé à l'échelle nationale, dans toutes les écoles.

Partie 2: Panel de discussion sur «Intégrer les vérités aux étapes de la réconciliation»

Partie 3: Journée communautaire Jeunesse pour la réconciliation - Des écoles des quatre conseils scolaires d’Ottawa ont été invitées.

Discussion de groupe sur «L'équité de genre et la diversité dans la réconciliation»

.png

Projet héritage inaugural

MÀMAWI ENSEMBLE MURALE D’ART

Pour honorer la publication du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation et les survivants des pensionnats, un projet spécial murale d'art et d'éducation a eu lieu en 2015. Aîné Algonquin et l'artiste Albert Dumont a dirigé tous les élèves de l'école Pleasant Park et certains d’École secondaire Ridgemont à la création de la murale d’art à l'école Pleasant Park. Quand elle a été dévoilée le 10 juin 2015, la communauté élargie a rejoint l'acte de réconciliation. Cela a été rendu possible grâce au soutien de nombreux bénévoles des parents, de l'école et de la communauté, de la subvention murale Paint-it-Up de la Ville d'Ottawa et d'autres bailleurs de fonds communautaires et commerciaux.

En 2017, la 5e édition annuelle de la série de conférences Màmawi Ensemble a été célébrée en deux parties. Tous deux portaient sur le rôle critique des jeunes dans la réconciliation et la création d'un nouveau Canada plus équitable fondé sur une meilleure compréhension, appréciation et action. Lors de la soirée, les étudiants du mouvement Jeunesse pour la réconciliation ont partagé leurs engagements personnels en faveur de la réconciliation et présenté les neuf défis issus de la Journée des jeunes pour la réconciliation.

La ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord, Carolyn Bennett, le sénateur Murray Sinclair, l'ancien président de la Commission de vérité et réconciliation et le parrain honoraire, ainsi que plus de 500 membres du public étaient présents.

 
MT-Teaching.png

JEUNESSE POUR LA JOURNEE DE RÉCONCILIATION

Au printemps 2017, à l'occasion du cent cinquantenaire du Canada et en réponse aux 94 appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation, 150 élèves autochtones et non autochtones des conseils scolaires anglophones publiques et catholiques d'Ottawa se sont réunis pour former le Màmawi Ensemble mouvement de la jeunesse de réconciliation.

 

Les engagements personnels partagés comprenaient des promesses de:

  • Continuer à être personnellement plus conscient et éduqué

  • Aider à sensibiliser et éduquer les autres

  • Aider à autonomiser les peuples autochtones

  • Utiliser les plateformes de médias sociaux pour informer tout le monde sur les aspects positifs des cultures autochtones.

De nombreux étudiants autochtones se sont également engagés à en apprendre davantage sur leur culture et leurs langues, à partager ces connaissances et à aider à encadrer les autres.

Alors que de nombreux défis exigent la direction des gouvernements fédéral, provincial et municipal, le Défi Màmawi Ensemble vise le système éducatif. Nous, à Màmawi Ensemble, croyons que les écoles, les jeunes et le public ont le pouvoir d'y arriver.

Supporteurrs et Parrains

MERCI AU GENRE DE PERSONNES QUI PARTAGENT ET SOUTIENNENT NOTRE VISIOn.

Depuis 2009, le Conseil des parents scolaires de Pleasant Park appuie nos efforts pour présenter des histoires et des activités culturelles aux élèves et aux enseignants. En 2010, ils ont créé un budget annuel pour les contributions et les activités des PNMI à notre programme d'apprentissage expérientiel et ont ajoutée la Journée nationale des peuples autochtones au calendrier scolaire et sur les annonces. Ils sont également les parrains de la murale d’art de l'école Pleasant Park.

Les bénévoles de la communauté de l'école Pleasant Park ont oué un rôle déterminant dans le lancement de nos initiatives dans d'autres collectivités et dans l'obtention de notre première subvention.

De nombreuses sources ont fait de nos initiatives une réalité en donnant généreusement:

Une subvention de 1 000 $ du programme des Subventions pour la participation et l'engagement des parents (PRO) a permis à l'école Pleasant Park d'embaucher la compagnie Expériences Autochtones pour soutenir des activités d'apprentissage à l'école et a appuyé le lancement de notre série de conférences sur les Autochtones.

La subvention Paint-it-Up de la Ville d'Ottawa a rendu possible notre initiative murale en 2015.

La Fondation Ken et Debbie Rubin; La Ville d'Ottawa et Prévention du crime Ottawa, l'Église Unie Rideau Park ainsi que le Conseil scolaire du district d'Ottawa Carleton (CSDOC) et plusieurs autres donateurs individuels.

Pour prêter votre soutien, veuillez nous contacter.

216.jpg

Albert Dumont

L'Algonquin conseiller spirituel et l'artiste ont invité les élèves de l'école Pleasant Park à créer une murale d’art à quatre panneaux représentant les quatre saisons. Sa contribution nous a aidés à créer un symbole durable d'unité dans notre communauté.